Aigrette garzette

Aigrette garzette

Nom scientifique:  Egretta garzetta - classée par Linnaeus en 1766

appartenant à la Famille des  Ardéidés
en langue sarde elle est appelée: garzixedda bianca

Il s'agit d'une espèce facile à repérer dans toute la Sardaigne, car elle est très commune et non timide. Elle peut être trouvée tout au long de l'année, elle niche aussi dans les zones humides du Sulcis Iglesiente.   C'est une espèce protégée au niveau national et régional.  Elle aime les zones humides aux eaux peu profondes, douces et saumâtres, comme les rivières, les ruisseaux, les marais, lagunes et les rizières. Elle est active toute la journée, tandis que la nuit elle se réunit avec d'autres oiseaux dans des grands "dortoirs".

 

Comment la reconnaître. C'est un héron de taille moyenne, avec un plumage blanc, un long bec noir, les pattes noires aux pieds jaunes.  Il n'y a aucune différence entre mâle et femelle.  Comme tous les hérons, pendant le vol, il replie le cou en forme de S.  Il est facile de le confondre avec la Grande Aigrette, même s'il est plus petit. La Grande Aigrette a en outre le bec jaune et les pieds sont toujours noirs.  Certains observateurs peu attentifs pourraient la confondre avec le Héron Garde-bœuf, parce qu'il a lui aussi le plumage blanc, mais celui-ci a un bec jaune, les pattes grises et d'autres parties du plumage jaunâtres (comme la nuque, le dos et la poitrine).

 

Reproduction. Il se reproduit au mois d'avril et mai. Pendant la saison de la reproduction il change légèrement son apparence, montrant une plumage nuptial qui a de longues plumes blanches décoratives sur la tête, la poitrine et région scapulaire et le pied devient rougeâtre.  Elle niche dans des environnements humides avec des arbres ou des arbustes denses et dans le bois de salicornes, mais aussi dans les bois secs. Elle niche dans des colonies appelées "héronnières", souvent mélangés à d'autres espèces de hérons et oiseaux aquatiques, formés de quelques dizaines à quelques milliers de nids. Le nid est grand et construit souvent sur les arbres avec des branchages morts et des roseaux.   L'incubation des œufs dure environ 20 jours. Les poussins sont surveillés et chauffés par un adulte dans les premiers jours de vie, mais au bout de 10-15 jours, les adultes diminuent le temps passé auprès du nid, et ils y reviennent exclusivement pour nourrir les poussins. A environ 40 jours les poussins deviennent indépendants.

 

Alimentation. Elle se nourrit principalement de petits poissons, amphibiens (grenouilles et crapauds), limaces, crevettes, mollusques et insectes aquatiques.