Becasseau cocorli

Becasseau cocorli

Nom scientifique:  Calidris ferruginea - classé par Pontoppidan, 1763Il appartient à la Famille des ScolopacidésEn langue sarde il est appelé beccaccinu arrubiastu Le bécasseau cocorli  est un petit limicole, peu commun en Sardaigne, il n'est donc pas facile à repérer. Il est protégé au niveau national et régional. En Sardaigne il est migrateur régulier dans les zones les plus humides de l'île, et il peut être observé entre avril-juin et juillet-septembre, parfois même en hiver.  Il ne niche pas sur l'île. C'est une espèce qui aime rester en groupe pendant la migration. Il fréquente les côtes maritimes, les zones humides côtières (lagunes, étangs, les marais salants, les embouchures de rivière), mais aussi les champs inondés. Comment le reconnaître. C'est un échassier de petites et moyennes dimensions.  Le plumage varie selon les saisons: chez les adultes, pendant la saison de la reproduction, il prend une couleur rougeâtre, en particulier dans les parties inférieures et sur la tête, tandis que les parties supérieures sont tachetées en  noir, blanc et rougeâtre.  En revanche, en hiver, la couleur du plumage devient terne, aux teintes grisâtres prenant sur les parties supérieure et claires sur les parties inférieures. Dans plumage d'hiver on peut apercevoir (plus que dans les autres saisons) un long sourcil clair que se termine derrière l'œil.  Le bec est assez long, noir et arqué vers le bas, les pattes sont longues et noires.  Mâle et femelle se ressemblent, mais la femelle présente une coloration grisâtre plus pâle que le mâle. Les juvéniles ressemblent aux adultes en plumage d'hiver, mais ils ont les parties supérieures tachetées brun foncé,  la poitrine plus évidemment striée et légère couleur pêche sur le ventre et les hanches. Reproduction. Il niche dans la toundra arctique, où il pond 3-4 œufs dans un petit creux du sol tapissé de matériaux végétaux. Alimentation. Il se nourrit dans les eaux peu profondes, en marchant dans des eaux assez ouvertes avec peu de végétation.  Il se nourrit principalement de petits crustacés et de mollusques, mais aussi de vers, d'insectes aquatiques et leurs larves, au printemps il se nourrit aussi de graines et de pousses.