Canard siffleur

Canard siffleur

Nom scientifique:  Anas penelope - classé par Linnaeus en 1758

Il appartient à la Famille des Anatidés
En langue sarde il est appelé buscìnu, piberòni, bùsciu

C'est un canard de surface assez répandu et donc il peut être chassé, il ne niche pas en Sardaigne, mais il est présent pendant tout l'hiver. Les individus arrivant dans notre île proviennent principalement des pays froids de l'Europe du Nord. Le cri caractéristique "sifflé" du mâle est à l'origine de son nom.  Il a des habitudes grégaires, il aime le groupe. C'est une espèce monogame qui reste donc avec le même compagnon toute la vie.  Pendant la saison de la reproduction, il préfère les eaux douces ouvertes et peu profondes; en hiver il fréquente les côtes et les estuaires boueux, les lacs, les prairies inondées et les bassins artificiels de l'intérieur, pour s'envoler ensuite vers les prairies à proximité pour se nourrir.


Comment le reconnaître. Pendant la saison de la reproduction, il a la tête brune-rouge, avec un front jaunâtre, le dos et les flancs gris, la poitrine rosée. On remarquera un peu de noir sous la queue, le bec est gris claire à pointe noire. La partie postérieure est noire, le ventre est blanc. La femelle est plus petite, aux couleurs plus pâles et la surface alaire verte et noire. Pendant le reste de l'année le mâle rassemble à la femelle, mais avec des couleurs plus foncées. Les jeunes ressemblent beaucoup aux femelles, mais ils ont les parties supérieures légèrement plus sombres et les dessins moins contrastés.

 

Reproduction. Il niche dans les zones humides d'eau douce, peu profondes. Il construit le nid à terre à proximité des cours d'eau et dans des lieux réparés. La femme niche une fois seule par an, elle pond jusqu'à 8 œufs, qui sont couvés pendant 25 jours environ.  Une fois les poussins nés, ils sont surveillés pendant six semaines.

 

Alimentation. Il se nourrit de végétaux qu'il recueille en nageant sur la surface, principalement dans les heures nocturnes. Il est essentiellement "végétarien", il se nourrit essentiellement de plantes aquatiques, mais parfois aussi de vers, insectes et crustacés.