Poule sultane

Poule sultane

Nom scientifique:  Porphyrio porphyrio – classé par Linneo en 1758
Appartient à la famille des Rallidés
en langue sarde il est appelé: puddoni

 

Il s'agit d'une espèce qui n'est pas facile à repérer où elle niche dans les zones humides riches en roselières. Elle est facile à reconnaître pour son aspect distinctif et unique. Il s'agit d'une espèce particulièrement protégée en Italie, car en voie d’extinction. Elle vit dans la végétation aquatique dense entourant les lacs, les étangs et les marais, ainsi que les cours d'eau. Elle préfère cependant les eaux tranquilles ou calmes. Elle n'aime pas la solitude, on la voit souvent en couples ou en communautés plus larges. C'est aussi une nageuse habile.

 

Comment le reconnaître. La Poule sultane est un Rallidé plutôt grand et trapu. Elle a un gros bec triangulaire rouge avec une plaque frontale de la même couleur. Les pattes ont une couleur variable, du rouge au rose-rouge avec de longs doigts et fins, l'œil est rouge lui aussi. Le plumage est bleu foncé, violet ou indigo sur la tête et le corps, avec le dos et les ailes verdâtres ou noirâtres ; les plumes sous-caudales sont blanches. Mâle et femelle se ressemblent, mais les femelles sont légèrement plus petites et ont la plaque frontale moins prononcée. Les juvéniles ressemblent aux adultes, mais ils ont un plumage moins évident.

 

Reproduction. Ils nichent dans les roseaux et dans la végétation. Il a deux périodes de reproduction, un au printemps et l'autre en automne.  Le nid est composé d'une plate-forme de tiges et feuilles de plantes aquatiques et il est construit par les deux parents.  Généralement 4 à 6 œufs sont pondus. L'éclosion a lieu après 24-27 jours et les poussins sont précoces et nidifuges, à savoir, ils peuvent quitter le nid quelques jours après la naissance.  Les deux parents participent à l'élevage des petits.

 

Alimentation. Son alimentation présente un large spectre qui comprend des éléments végétaux : pousses, feuilles, racines, bulbes, rhizomes, fleurs et graines et des insectes et d'autres invertébrés : poissons, amphibiens, reptiles, petits mammifères et oiseaux (surtout les juvéniles et les œufs d'autres espèces). Pour s'alimenter il va bien à l'extérieur des zones humides, dans les champs cultivés, les prés, les bords des forêts, les prés, les jardins, les patios et les terrain de jeu.